Repeindre son vélo

bombe de peinture

La couleur de votre vélo ne correspond plus à vos gouts du moment ou vous souhaitez lui redonner sa splendeur d’origine en lui offrant un nouveau look.

C’est trop cool !

Mais attention, tout va dépendre du vélo que vous possédez, mais aussi des outils à utiliser pour effectuer du bon travail

Et tout cela va nécessiter différentes quantités de temps et d’efforts. 

Mais une chose est certaine : même sans faire appel à un professionnel, vous pouvez redonner à votre machine l’apparence du neuf

Allez, passons en revue les principales étapes à suivre pour repeindre à la maison le cadre de votre vélo.

Repeindre son vélo à la bombe

Comme vous pouvez vous en douter, le processus pour repeindre un vélo à la bombe n’est ni facile ni rapide. 

Bien évidemment, il y a des tâches beaucoup plus difficiles, mais cette opération peut assez vite mal se passer si certaines mesures ne sont pas prises en considération.

Vous pouvez vous appuyer sur la méthode expliquée dans cet article sachant qu’elle n’est pas unique et qu’il en existe plusieurs autres.

Le processus que je développe ici pour repeindre son vélo à la bombe se déroule de la manière suivante :

  • Extraction de toutes les pièces.
  • Nettoyage complet du vélo et effacement des signes d’usure ainsi que des dommages.
  • Élimination de toutes traces de rouille et de corrosion.
  • Application d’un apprêt.
  • Application d’une couche de peinture en aérosol.
  • Remontage du vélo.

Conseils préparatoires 

Démontez tous les boulons, la chaîne, la selle, les roues, le cintre, la potence en les protégeant de la zone sur laquelle vous allez appliquer la peinture, à moins que vous ne souhaitiez les recouvrir de la même couleur

Placez toutes les petites pièces dans un sac et conservez-les de côté.

Démontage des (petites) pièces 

La première étape avant de pulvériser la peinture consiste à nettoyer la zone sur laquelle vous allez travailler.

Assurez-vous que tous les objets de valeur à proximité ont été déplacés ou recouverts. 

Les bombes de peinture en aérosol – Spray.Bike – sont d’une grande qualité, mais comme tous les travaux de mécaniques, repeindre son vélo est salissant.

Il est donc très important de vous assurer que tous vos biens sont correctement protégés.

Une fois que tout est en ordre du côté logistique, commencez par démonter les composants un par un. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Entretenir sa chaîne de vélo

Si comme moi vous avez tendance à vite oublier où se placent les éléments démontés, alors prenez des photos de votre vélo avant de commencer de désassembler les pièces. 

En complément, vous pouvez aussi prendre une photo des petites pièces que vous avez démontées, puis posez-les en ordre sur un établi (de bas en haut).

Comme ça au moment du remontage, il n’y aura plus qu’à suivre la photo étape par étape.

Nettoyer son vélo et poncer les dommages

Commencez par essuyer votre vélo avec un vieux chiffon humide. 

Ne cherchez pas à le faire briller ; le but de cette étape est d’enlever la peinture écaillée et la saleté.

Utilisez un petit morceau de papier de verre de précision : grain 80.

Frottez bien le cadre. 

N’hésitez pas à insister dès qu’il y a de la rouille ou de la peinture qui résiste.

Une fois que vous êtes satisfait de votre travail, utilisez un chiffon humide et essuyez le cadre.

Élimination de la rouille et/ou de la corrosion supplémentaire

Après avoir poncé le cadre de votre vélo, analysez l’état de celui-ci. 

Assurez-vous que la surface poncée est lisse et prête à recevoir une nouvelle couche de peinture.

Néanmoins, si vous constatez qu’il reste des traces de rouille, alors vous pouvez mélanger dans un pulvérisateur du bicarbonate et du vinaigre blanc, puis appliquer la lotion sur la surface rouillée.

Frottez énergiquement à l’aide d’une éponge et séchez de nouveau le cadre à l’aide d’un chiffon sec.

Toutefois, si cette potion de grand-mère n’élimine toujours pas les traces de rouille, il reste une dernière solution : l’achat d’une bombe WD40; puis suivre les recommandations du fabricant.

Préparer son vélo en appliquant un apprêt

Il serait trop simple et facile de pouvoir appliquer directement la peinture sur le cadre une fois que celui-ci a passé l’étape du ponçage.

Non, il faut d’abord appliquer un apprêt !

Je vous recommande d’utiliser encore et toujours la marque – Spray.Bike -, car je peux vous garantir que, quelle que soit la peinture que vous appliquerez à l’étape suivante, elle adhérera sans anicroche à la surface à repeindre. 

Le secret, pour obtenir le meilleur résultat et la meilleure finition possible, est de toujours appliquer un apprêt.

Un apprêt permet d’assurer au cadre une couche protectrice, ce qui garantit une durabilité plus longue par mauvais temps. 

Vérifiez que la surface est plane et lisse avant d’appliquer la couche de peinture, car si l’étape de l’apprêt est oubliée, alors il y a de grandes probabilités que la peinture cloque et/ou dépose des petits grumeaux sur la surface du cadre.

Une fois que tout est OK, vous pouvez appliquer l’apprêt.

Pour poser l’apprêt, vous devez effectuer un mouvement de balayage lent, comme si vous lanciez un bonjour à quelqu’un de gauche à droite (à la manière de Sa Majesté la reine Elizabeth II 🇬🇧 😁). 

Elisabeth II

En fait, la raison du mouvement permet à l’apprêt d’être parfaitement appliqué empêchant ainsi la formation de bulles d’air.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  6 solutions pour éviter la crevaison

Une fois l’application effectuée, déposez le cadre dans un endroit sec et laissez sécher l’apprêt.

En attendant le séchage complet, vous pouvez préparer votre espace de peinture en retirant tout ce qui ne devrait pas s’y trouver.

Une couche à la fois

Le procédé d’application de la peinture est le même que celui de l’apprêt.

Il est important d’appliquer la peinture le plus soigneusement possible, comme vous l’avez fait auparavant avec l’apprêt et en effectuant le même mouvement de balayage.

Surtout, ne tentez pas d’appliquer une couche épaisse dès la première pulvérisation.

Et si vous constatez qu’il y a des endroits non couverts ; ne paniquez pas !

Vous pourrez appliquer des couches supplémentaires plus tard.

En plus, cette technique renforcera la qualité de la finition et couvrira toutes les zones non traitées. 

J’ai constaté que deux à trois couches avec une bombe de peinture en aérosol de haute qualité sont plus que suffisantes et offrent une meilleure finition.

Le temps du remontage

Voilà, vous avez dans un premier temps démonté votre vélo, ensuite dans un second temps poncez, puis dans un troisième temps appliquez l’apprêt et dans un quatrième temps vous avez pulvérisé la peinture.

À la suite de ces étapes, vous avez laissé suffisamment de temps à la peinture de sécher dans un endroit à l’abri des passages et protégé des intempéries.

Assurez-vous tout de même au toucher que celle-ci soit bien sèche.

Lorsque la peinture est totalement sèche, vous pouvez réassembler toutes les petites pièces que vous aviez déposées dans un sac ainsi que toutes les autres.

Et pour finir, laver votre biclou !

D’ailleurs, si vous ne savez pas comment bien laver votre cheval de fer, vous êtes libre de (re)lire mon article : Laver son vélo.

Prenez un peu de distance et admirez votre travail !

En plus, grâce aux photos capturées avant de repeindre votre vélo, vous pouvez comparer le cadre remonté avec les images que vous avez prises.

Nota : Si vous constatez qu’une pièce est manquante, retrouvez-la pour la remonter avant toute utilisation de votre vélo.

Rappel des 6 étapes

  • Extraction de toutes les pièces.
  • Nettoyage complet du vélo et effacement des signes d’usure ainsi que des dommages.
  • Élimination de toutes traces de rouille et de corrosion.
  • Application d’un apprêt.
  • Application d’une couche de peinture en aérosol.
  • Remontage du vélo.
Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

BOOSTEZ VOTRE VÉLO !

Recevez gratuitement mon livre "10 conseils peu coûteux pour améliorer les performances de votre vélo"