GÉRER TOUTES SES ÉMOTIONS

smiley

Avant de développer comment gérer toutes ses émotions, je rebondis sur mon article précédent – choisir un vélo pour son enfant – dans lequel je développe pourquoi la pratique du vélo est l’une des meilleures façons pour que votre enfant apprenne à maintenir un équilibre mental et physique.

Et si cet équilibre est facile à acquérir au cours de notre jeunesse, des études démontrent que les capacités s’effilochent au fur et à mesure des années qui passent.

Apprendre à gérer ses émotions, positives et négatives, est la clé du succès dans le sport et dans la vie au-delà du terrain de jeu bien que j’aie choisi dans cet article de m’intéresser principalement aux sportifs.

Apprendre à gérer ses émotions

Mieux comprendre et contrôler vos émotions

En tant que sportif, vous avez probablement l’habitude de ressentir toute une gamme d’émotions, de la joie immense à la colère intense en passant par la tristesse dévastatrice

Bien qu’il soit tentant d’essayer de se débarrasser de sa colère et de sa tristesse, il est en fait plus important de l’expérimenter, la comprendre.

Quand je parle d’émotions, il ne s’agit pas seulement d’émotions négatives. Être capable de comprendre et de réguler ses émotions positives est également important.

Ne chassez pas les émotions

Vous avez peut-être eu un entraîneur qui vous a dit de garder la lèvre supérieure figée face à l’adversité, ou peut-être que vous êtes simplement mal à l’aise avec vos émotions. 

Mais montrer ses émotions dans un espace sans jugement est essentiel pour son bien-être.

Toutes les émotions servent un but adaptatif : la colère, la frustration, l’excitation, le dégoût, la tristesse, le chagrin ; toutes ces émotions sont importantes. Elles essaient toutes de nous dire de prêter attention à ce qui se passe en interne comme en externe pour nous motiver à nous engager dans une action spécifique.

En d’autres termes, les émotions essaient de nous aider à naviguer dans notre univers avec succès en nous encourageant à faire évoluer notre propre compréhension et nos relations avec le monde qui nous entoure.

Comprendre le langage

Toutes les émotions sont complexes, mais la plupart des gens pensent que les émotions sont simplement des « sentiments ». 

Les athlètes tiennent souvent des propos comme : « j’ai l’impression que je n’aurais pas dû faire cette erreur » ou « j’ai l’impression que tu n’aurais pas dû me dire ça », mais ce ne sont pas vraiment des sentiments.

Il est important de comprendre ce qui constitue une émotion :

  • Pensées = Ce que je me dis
    • Exemple : « Je suis tellement en colère contre mon coéquipier. »
  • Sentiments = Sensations physiques
    • Exemple : une fréquence cardiaque plus élevée ou des poings serrés.
  • Comportement = Ce que je fais à ce sujet
    • Exemple : le sportif en colère peut affronter son coéquipier et lui crier dessus.

Séparer les sentiments des émotions

Si un athlète dit : « je me sens anxieux », alors un proche pourra lui demander d’expliquer ses sentiments d’anxiété. Et celui-ci pourrait répondre : « eh bien, mon cœur bat vite. ». Maintenant, c’est un sentiment réel.

À partir de là, vous pouvez travailler afin de changer « le sentiment ». 

Commencez par ces signaux physiques – dans ce cas, un rythme cardiaque rapide – en le contrant avec un stimulus physique, comme faire une pause et prendre quelques respirations profondes avec les yeux fermés. 

C’est un bon début pour contrôler « le sentiment », de sorte que vous pouvez ensuite vous concentrer sur la pensée qui cause « le sentiment ».

Se libérer de la spirale émotionnelle en se concentrant sur le présent

Toute émotion ressentie est déclenchée par une situation antérieure. 

Autrement dit, il est important d’apprendre à prendre conscience que la façon dont vous réagissez à cette émotion entraînera des conséquences à court et à long terme.  Revenir au présent et se concentrer sur les éléments contrôlables de la situation, plutôt que de céder à une réaction émotionnelle, est souvent plus facile à dire qu’à faire, mais c’est une compétence essentielle à apprendre.

Réguler ses émotions est également important

La régulation émotionnelle est vraie pour les expériences émotionnelles positives et négatives, et les personnes qui réussissent sont capables de réguler toutes les émotions fortes. 

Soyez trop excités et vous pourriez prendre de l’avance sur vous-même. Être trop négatif, et cela pourrait vous conduire à une très mauvaise performance. C’est un exercice d’équilibre.

L’illustration classique d’une émotion trop positive est présente chaque fois lorsqu’il y a une compétition, exemple : football, rugby, tour de France …, et que le public célèbre trop tôt une victoire. Une minute avant, vous célébrez la victoire certaine, puis la minute suivante, l’adversaire obtient la victoire ; résultat : vous êtes déçu, et vous êtes quasiment au bord des larmes.

Savoir être flexible

Être flexible signifie être en mesure d’envisager des résultats qui sont fondés sur des preuves. C’est la clé de la régulation émotionnelle : c’est être capable de dire : « cela pourrait être… Mais là encore, cela pourrait être… » ou plus précisément, « il se peut que je n’apprenne jamais cette compétence. Mais encore une fois, il se peut qu’avec de la pratique, je l’obtienne éventuellement. » 

Notez que la pensée négative est toujours là, mais le but est de comprendre qu’il existe également d’autres résultats possibles.

Ce qu’il faut retenir

  • Mieux comprendre et gérer ses émotions permet de contrôler sa colère et sa tristesse.
  • Ne pas chasser ses émotions est essentiel pour son bien-être.
  • Comprendre le langage permet de répondre à la définition du mot « émotion ».
  • Séparer les sentiments des émotions aide à travailler son changement.
  • Se libérer de la spirale émotionnelle en se concentrant sur le présent permet d’éviter des conséquences à court et à long terme.
  • Réguler ses émotions est un exercice d’équilibre.
  • Savoir être flexible signifie être en mesure d’envisager des résultats qui sont fondés sur des preuves.
Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager :)

28 commentaires sur « GÉRER TOUTES SES ÉMOTIONS »

    1. Bonjour Alice,

      Je te remercie d’avoir lu et commenté mon article.

      Bien sportivement,
      Xavier

  1. Bonjour,

    Décidément l’univers m’envoie des messages, 2e contenu sur la gestion des émotions sur lequel je tombe aujourd’hui !
    Merci pour cet article très complet, j’y ajouterai qu’il est nécessaire de prendre conscience de ses émotions et ne pas mettre un cache dessus mais de ne pas rester dans un état émotionnel trop longtemps au risque que ce dernier se transforme en humeur.

    Mélissandre

    1. Bonjour Mélissandre,

      Tous mes remerciements pour ton commentaire.

      Je suis d’accord avec toi concernant la prise de conscience de ses émotions.

      Bien sportivement,
      Xavier

  2. Ah, oui, les émotions il faut savoir les accepter. ce n’est pas toujours facile. Mais c’est super important. Merci pour cet article.

    1. Bonjour Isabelle,

      Je vous remercie pour votre commentaire.

      Bien sportivement,
      Xavier

  3. Merci pour cet article! Les émotions sont une bonne chose, nous devons apprendre à vivre avec elles quelles qu’elles soient. Alors nous grandissons et devenons plus forts, nous commençons à mieux nous comprendre.

  4. Bon article pour savoir gérer des émotions! C’est effectivement très important dans la vie de tous les jours pour son bien être mais également en étant sportif car se laisser emporter par ses émotions peut impacter nos performances. Bonne idée d avoir rappeler la distinction entre pensée / sentiment / comportement :).

    1. Bonjour Sophie,

      Mes remerciements d’avoir lu et commenté mon article.

      Bien sportivement,
      Xavier

  5. J’aime bien l’approche des émotions que tu adoptes. Oui il faut comprendre les émotions pour pouvoir les gérer au mieux. C’est donc un article plus qu’important dans ce sens. Merci.

    1. Bonjour Corinne,

      Je te remercie d’avoir lu et commenté mon article.

      Bien sportivement,
      Xavier

  6. Article intéressant Xavier, merci beaucoup ! Il paraît que chez l’homme des cavernes les émotions servaient surtout à sa survie :
    La colère servait à mieux se battre via l’afflux de sanguin qui arrive en abondance dans les bras ;
    La peur servait à courir plus vite via l’afflux de sanguin qui arrive en abondance dans les jambes ;
    Le dégoût servait à se prémunir des aliments dangereux ;
    La joie et la tristesse avaient une fonction sociales, elles servait à mieux s’intégrer dans les groupes.

    Affaire à suivre…

    1. Bonjour Tarik,

      Un grand merci pour avoir lu et commenté mon article, mais aussi pour cette réponse cromagnonesque.

      Bien sportivement,
      Xavier

  7. Une vie sans émotions serait d’une tristesse incommensurable !!! Ce sont toutes ces nuances qui font la vie 🙂

    1. Bonjour Nico,

      Mes remerciements pour ton commentaire joliment résumé.

      Bien sportivement,
      Xavier

  8. Johanna Bories dit :

    Dans le sport les émotions sont bien visibles, mais dans le quotidien et dans le monde du travail gérer ses émotions est également essentiel ! On m’a souvent reproché d’être trop émotive, mais sans elle je n’en serais pas là ! Je les remercie d’exister, en revanche votre exercice de « séparer les sentiments des émotions » me semble très intéressant et je le ferais sans hésiter, je suis persuadée que cela peut m’aider… Alors merci du tuyau 😉

    1. Bonjour Johanna,

      Je vous remercie d’avoir lu et commenté mon article.

      Connaissant votre travail, je ne peux qu’approuver votre trop-plein d’émotions, car il fait intégralement partie de votre créativité.

      Bien sportivement,
      Xavier

  9. Bonjour, je voie personnellement les émotions comme un signal. Tout comme les signaux sont indispensables dans un avion pour savoir si nous décrochons etc, les émotions sont indispensable pour signaler les « anomalies » internes. Je pratique aussi la respiration et le fait de redresser sa posture aussi. Merci pour cet article, le sujet des émotions est encore assez peu connu alors qu’il fait partie intégrante de notre espèce.

    1. Bonjour David,

      Tous mes remerciements pour votre commentaire.

      Effectivement, le sujet des émotions est encore peu connu.

      Bien sportivement,
      Xavier

  10. Merci pour cet article très complet et clair sur la gestion des émotions. C’est un sujet que l’on néglige trop souvent et qui pourtant reste important au quotidien 🙂

    1. Bonjour Louisiane et Sasha,

      Un grand merci d’avoir lu et commenté mon article.

      Bien sportivement,
      Xavier

  11. leblogdespagnol dit :

    Bonjour Xavier,
    Ton article est très intéressant. Le travail sur les émotions est vaste et de longue haleine, mais le premier pas, je suis d’accord avec toi, consiste à ne pas refuser l’émotion. J’ai beaucoup aimé aussi ton idée de s’ancrer dans le présent, puisque l’émotion vient forcément d’un événement passé. Merci pour ce contenu de qualité 😊

    1. Bonjour Mirentxu,

      Je te remercie pour ton chaleureux commentaire.

      Bien sportivement,
      Xavier

  12. Bonjour et merci pour cet article enrichissant ! Développez-vous, peut-être ailleurs sur votre site, le lien entre pratique sportive et gestion des émotions ? Cela m’intéresse car j’accompagne des éducateurs dans la pratique de l’école du dehors et on constate que l’activité physique pratiquée au grand air (sans que ce soit particulièrement du vélo), aide énormément à la gestion des émotions (des enfants et des adultes accompagnateurs !). Merci !

    1. Bonjour Laura,

      Tous mes remerciements pour ce riche commentaire.

      Non, je n’ai pas un onglet spécifique qui explique la gestion des émotions.

      Je m’exerce constamment à la pratiquer le mieux possible dans mon quotidien : sport, pro, perso.

      Bien sportivement,
      Xavier

  13. Pratiquant régulièrement le vélo et ayant un petit bout en maternelle je suis très sensible au sujet de ton article ! Ce que tu évoques concernant le lien entre le vélo et les émotions est vraiment intéressant 😊

    1. Bonjour Elvire,

      Je te remercie d’avoir lu et commenté mon article.

      Bien sportivement,
      Xavier

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :