Accident de vélo, quoi faire ?

accident de vélo

Si vous êtes victime d’un accident de la circulation lors d’une sortie à vélo, tout d’abord, ne paniquez pas. 

L’adrénaline dans le sang peut vous faire réagir d’une manière irrationnelle, voire vous faire basculer dans un état de choc. Respirer.

Quoi faire, alors ?

Dommages corporels

1# Vérifiez vos membres, remuez vos jambes, vos doigts, vérifiez votre visage, en général : la présence de blessures

Si rien ne vous fait mal, cela ne veut pas dire que rien n’est cassé.  La libération d’adrénaline dans le sang contribue au choc et à une perception inadéquate.

2# Si vous ne pouvez pas bouger, ne laissez personne vous déplacer. Cela pourrait être pire que d’attendre une ambulance. Les blessures internes peuvent provoquer beaucoup de dégâts. 

3# Si vous pouvez encore vous lever, que rien ne vous fait mal et qu’il n’y a pas de blessures visibles, alors assurez-vous que l’auteur de l’accident reste sur les lieux et n’essaye pas de fuir.

Mémorisez la plaque d’immatriculation, faites-le, car dans un moment de panique incontrôlable à la suite de l’accident, il arrive que le conducteur se montre agressif.

Appelez Police Secours, pour cela, composez le 17. Indiquez le lieu et l’adresse de l’accident, le nombre de victimes, les types de véhicules.

Appelez votre assureur. Ils s’assureront que les protocoles sont correctement remplis, vous aideront à évacuer votre vélo du lieu de l’accident et vous conseilleront sur les questions juridiques controversées.

La loi Badinter prévoit que la victime à vélo doit être intégralement indemnisée.

4# Si vous avez des ecchymoses, des blessures, des maux de tête ou des saignements visibles, vous devez contacter le 112 ou appeler les pompiers en composant le 18.

Si vous n’êtes pas transportable, contacter en plus du 112 et des pompiers quelqu’un parmi vos proches ou une personne de confiance.

Sécurité

1# Demandez au conducteur de sortir le triangle de présignalisation et de marquer le lieu de l’accident à 20 mètres derrière le point d’impact si celui-ci ne l’a pas encore fait.

2# Ne touchez jamais le cadre, la roue, les fourches, les pièces du vélo et demandez au conducteur de ne pas déplacer la voiture.

3# Prenez des photos de la scène. Plus vous avez de photos, mieux c’est. 

Ce sera une excellente preuve à présenter à votre compagnie d’assurance en plus d’en faciliter la demande.

4# Attendez calmement les équipages de secours. Ne vous disputez pas avec le conducteur.

5# Si vous constatez la présence de témoins, notez leurs coordonnées et demandez s’ils peuvent attendre les secours.

6# Ne refusez pas les soins médicaux. N’oubliez pas de récupérer les certificats (ambulance, médecins, etc.) qui confirment votre état de santé.

7# Remplissez un constat amiable.

8# Déposez votre vélo dans un atelier afin d’obtenir un devis des réparations.

Bien remplir un constat amiable

Des formalités qui ne sont pas les mêmes en fonction de la situation.

L’accident implique-t-il uniquement votre vélo ? Est-ce qu’un autre véhicule est impliqué ? Y a-t-il plusieurs véhicules impliqués ?
Plusieurs véhicules sont impliqués : 1 constat amiable à compléter
avec l’autre conducteur
(recto et verso)

1 constat amiable à compléter avec chaque conducteur d’un véhicule heurté ou ayant heurté mon vélo
(recto et verso)
Si la responsabilité d’un tiers est engagée (piéton, animal, etc.), obtenez les coordonnées du piéton ou du responsable de l’animal et celles de sa compagnie d’assurance.

S’il y a des témoins, relevez leur identité.










En cas de refus de la part de l’autre conducteur de remplir le constat :

– Relevez son numéro de plaque d’immatriculation.

– Si possible, notez son numéro de contrat d’assurance et les coordonnées de son assureur (le certificat est apposé sur son pare-brise).

– Relevez l’identité des témoins.

Portez ces éléments sur votre constat amiable.  
Dans le cas où vous auriez été heurté à l’arrière par un véhicule et projeté sur un autre situé devant vous, indiquez-le clairement dans les cases observations des deux constats amiables.

En cas de refus de la part d’un conducteur de remplir le constat : relevez son numéro de plaque d’immatriculation.

Si possible, notez son numéro de contrat d’assurance et les coordonnées de son assureur (le certificat est apposé sur son pare-brise).

Relevez l’identité des témoins.  

À savoir avant de remplir votre constat amiable

1# Ne refusez jamais de remplir un constat. Si vous n’êtes pas d’accord, refusez de signer et indiquez votre désaccord dans la rubrique « Mes observations ».

2# La signature du constat amiable vous engage sur l’ensemble des indications qu’il contient, y compris celles renseignées par l’autre conducteur.

3# Complétez dans la mesure du possible chaque rubrique.

4# Le constat est européen : même à l’étranger, remplissez-le en français.

5# N’ajoutez rien au recto du constat après séparation des 2 exemplaires.

6# Une fois signé par les deux conducteurs, le recto est incontestable.

Remplir le constat amiable

Le recto du constat amiable est divisé en deux parties, une pour chaque conducteur.

Vous pouvez remplir indifféremment celle de droite ou celle de gauche.

👉 Constat amiable téléchargeable.

Recto

recto constat amiable auto

  • Section 1 : Indiquez la date de l’accident et l’heure.
  • Section 2 : Indiquez le lieu de l’accident et le pays.
  • Section 3 : Précisez s’il y a des blessés. Même en cas de faible douleur, n’hésitez surtout pas à cocher la casse : oui.
  • Section 4 : En cas de dommages causés à d’autres véhicules que celui du conducteur avec qui vous remplissez le constat ou à d’autres objets (à un mur de maison par exemple), indiquez-le.
  • Section 5 : Si vous avez des témoins, écrivez leurs noms, adresses et numéros de téléphone.
  • Section 6 : Signalez les coordonnées de l’assuré.
  • Section 7 : Précisez les caractéristiques du véhicule.
  • Section 8 : Entrez les informations de l’assurance.
  • Section 9 : Signalez les coordonnées du conducteur.
  • Section 10 : À l’aide d’une flèche, indiquez l’emplacement précis du choc.
  • Section 11 : En cas de dégâts apparents sur votre vélo, décrivez-les.
  • Section 12 : Cette section est cruciale aux yeux de l’assureur. Elle détaille les circonstances de l’accident au moment précis du choc.

Il y a en tout 17 cases à cocher dont certaines (cases 2 / 4 / 8 / 10 / 14 / 15 / 17) sont susceptibles d’engager votre responsabilité. Soyez donc très vigilant avant de les cocher !

Pour bien renseigner cette section 12 et ne pas commettre des erreurs, dites « Je » avant chaque circonstance en gardant en tête que chaque case décrit une circonstance au moment précis de l’accident, et pas quelques secondes avant ou après :

Ce qui est indiqué sur les casesComment les interpréter
* En stationnement / à l’arrêt (case 1)* Je suis en stationnement / Je suis à l’arrêt au moment du choc
* Quittait un stationnement / ouvrait une portière (case 2)* Je quitte une place de stationnement / J’ouvre une portière au moment du choc
Changeait de file (case 10)Je change de file au moment du choc
Reculait (case 14)Je recule au moment du choc
N’avait pas observé un signal de priorité ou un feu rouge (case 17)Je ne respecte pas un signal de priorité ou un feu rouge au moment du choc
Etc.Etc.

 La mention inutile doit être rayée.

  • Section 13 (observations) : la section « observations » vous permet de préciser les circonstances de l’accident.

Un désaccord avec l’autre conducteur ? Indiquez-le ici.

Votre vélo a été projeté sur un autre véhicule ? Indiquez-le également ici.

Si vous n’avez rien à signaler, écrivez seulement « néant ».

  • Section 14 (croquis) : cette section vous permet de dessiner le croquis de l’accident au moment du choc.

N’oubliez pas d’indiquer :

  • Le tracé des voies et le milieu de la chaussée.
  • La direction des véhicules / leur position au moment du choc.
  • Les éléments de signalisation (stop / feu rouge / ligne continue / sens interdit / etc.).
  • Le nom des rues.
  • La position des témoins éventuels.

Une fois rempli et après relecture, vous pouvez procéder à la signature du document (section 15). Dès que les deux parties ont signé le recto, vous pouvez séparer les deux pages identiques et en remettre une à l’autre partie.

Verso

verso constat amiable auto

Le verso doit quant à lui être renseigné séparément par chaque conducteur. Il s’agit d’une déclaration complémentaire qui permet de préciser les circonstances de l’accident.

Si les éléments renseignés au verso sont contraires à ceux préalablement indiqués au recto, ceux-ci ne pourront être opposés au conducteur adverse.

Parmi les informations renseignées au verso :

  • Les coordonnées de l’assuré.
  • Les informations sur le conducteur du véhicule.
  • Les circonstances.
  • Le croquis de l’accident (conformément à celui dessiné au verso).
  • Les blessés éventuels.
  • etc.

Une fois complété, renvoyez votre constat amiable (recto et verso) à votre assureur par courrier recommandé dans les 5 jours suivant l’accident !

[Bien remplir un constat, source : www.axa.fr]

Ce qu’il faut retenir

1# Ne paniquez pas.

2# Vérifiez votre état corporel.

3# Contactez les secours.

4# Relevez le numéro d’immatriculation.

5# Ne refusez pas les soins médicaux. 

6# Relevez les coordonnées des témoins.

7# Contactez votre assureur.

8# Remplissez le constat amiable.

9# Déposez votre vélo dans un atelier.

10# Obtenez un devis.

11# Vérifiez que le dossier envoyé à la compagnie d’assurance a bien été réceptionné.

12# Relancer votre assureur si vous considérez que le temps de réponse est trop long.

13# Obtenez l’indemnisation.

Une fois rétabli et obtenu l’indemnisation, il ne vous restera plus qu’à choisir un nouveau vélo si le vôtre n’a pu être réparé.

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire

Hackez vos vieilles habitudes !

Recevez gratuitement le livre " 7 articles nutrition & santé "